Dena Davida

Artistes et artisans

Danse contemporaine et curation des arts vivants

Élevée dans une famille d’artistes, Dena travaille dans le monde de la danse contemporaine depuis 50 ans en tant que danseuse, chorégraphe, professeur dans la communauté et à l’université, commissaire de même que chercheure. Originaire des États-Unis, c’est en 1977 qu’elle décide d’immigré au Québec.

Lire plus

En arrivant, elle présente aux Montréalais une technique de danse postmoderne, le Contact Improvisation, conçoit quelques œuvres chorégraphiques aux thématiques féministes et organise des soirées d’essais chorégraphiques pour la communauté de danse. En 1980, elle cofonde Tangente, première organisation de diffusion de danse au Québec, pour lequel elle a servi en tant que directrice artistique jusqu’en 2019. Dena a également co-créé et cofondé le Festival international de nouvelle danse de Montréal (1985) et a initiée CanDanse, un réseau de tournée pour la danse canadienne.

En parallèle à sa pratique artistique, Dena a également été chargée de cours au département de danse de l’Université du Québec à Montréal durant 26 ans. Elle a fait partie de la première cohorte au Programme d’études et pratiques des arts de l’UQAM, pour laquelle elle complétait une étude ethnographique de la signification des événements de la danse contemporaine. Elle y a d’ailleurs enseigné le premier cours universitaire au Canada sur le commissariat en arts vivants au Programme d’études en muséologie (2014).

Mme Davida a également publié nombreux textes au sujet de la danse et de la culture. Elle a dirigé deux anthologies : Fields in Motion: Ethnography in the worlds of dance (2012) et Curating Live Arts: Critical perspectives, essays and conversations on theory and practice (2018).

Ayant terminé son mandat avec Tangente en 2019, elle est présentement engagée dans un mouvement international pour la création d’une profession et d’un discours en commissariat des arts vivants. À ces fins, elle travaille sur la conception d’une revue scientifique, sur la présentation de conférences et sur l’élaboration de cours universitaires pour ce domaine d’étude émergeant.

À 71 ans, Dena est l’exemple parfait que la danse n’a pas d’âge et elle est toujours, à ce jour, impliquée dans des projets de performances. Elle pratique toujours le yoga selon Iyengar, et ce, depuis 20 ans.