Établissements institutionnels

Patrimoine

Des bâtiments à l’image de l’évolution de l’éducation

La question de l’éducation à Saint-Lambert nous permet de comprendre l’origine de certains établissements institutionnels qu’on retrouve encore aujourd’hui sur le territoire lambertois.

Monette Saint-Jacques raconte les débuts de l’éducation à Saint-Lambert
Extraits d’un entretien, 7 décembre 2016

Le texte suivant est constitué d’extraits retranscrits suite à une entrevue avec Monette Saint-Jacques. La syntaxe et la structure de certaines phrases ont été modifiées pour simplifier la lecture. Avec ses talents de conteuses, Monette nous raconte les débuts de l’éducation en faisant un lien avec les bâtiments qu’on retrouve encore aujourd’hui sur le territoire de Saint-Lambert.

« Vers la fin du 19e siècle, l’analphabétisme est quasi généralisé dans la province du Québec. Pour la bourgeoisie et les marchands canadiens-anglais, cette ignorance constitue une entrave au progrès économique parce qu’il faut qu’on soit capable de lire pour faire des affaires. Le clergé catholique a aussi favorisé chez ses fidèles un minimum d’instruction pour faciliter la participation aux offices religieux. Dès lors se succèdent des lois pour obliger tout le monde à aller à l’école.

Le régime seigneurial est aboli en 1854, le pouvoir décisionnel appartient désormais au conseil municipal. Les élus municipaux sont aussi commissaires d’école et ils décident de construire leur première maison d’école à Saint-Lambert. Afin d'accommoder une population mixte à majorité française catholique avec une minorité anglaise protestante, l’école accueille tous les enfants de Saint-Lambert et dispense l’enseignement primaire dans les deux langues. Cette école va être fermée en 1876 alors que les Canadiens-anglais deviennent largement majoritaires.

En 1891, les syndics de la municipalité scolaire de Saint-Lambert décident de construire une première école pour les catholiques uniquement. Elle est alors située dans une chapelle-école en bois sur le terrain où se trouve aujourd’hui le couvent de Saint-Lambert.

À ce moment, l’école protestante est déjà construite en face de ce qu’est maintenant le parc du soldat et elle est en briques. »

Lire plus

La construction d’un premier couvent

« En 1898, les sœurs du Saint-Nom-de Jésus-Marie viennent enseigner à Saint-Lambert, à la demande du curé Rabeau. En 1901, les sœurs se voient offrir un terrain pour y ériger un couvent afin d’encadrer l’éducation de tous les enfants catholiques francophones de Saint-Lambert. C’est finalement en 1908 que débute la construction du couvent qui ouvre en 1910.

Les garçons restent dans la petite école de bois jusqu’en 1914, où il y a une inondation jusqu’au deuxième étage de l’école. La municipalité décide de construire l’école Saint-Michel pour les garçons.

En 1924, alors qu’il y a plus de 150 enfants du village qui fréquentent le couvent, la municipalité entreprend la construction de l’école des Saint-Anges, juste à côté. Le cours primaire public mixte et bilingue se donne dans l’école des Saint-Anges et le couvent des sœurs des Saint-Nom-de Jésus-Marie devient privé.

Le couvent de Saint-Lambert, l’école des Saint-Anges et l’école Saint-Michel seront tous des réalisations de l’architecte et maire de Saint-Lambert Alphonse Venne. »

Vous pouvez écouter l'entrevue intégrale disponible sur notre chaîne youtube.

Bibliographie

  • Saint-Jacques,Monette, 2011. L’histoire d’un couvent au village Saint-Lambert 1910-2010, Édité par le Collège Durocher Saint-Lambert, Saint-Lambert.