Avenue Victoria

Patrimoine

Un lieu de rassemblement au cœur de la ville

À travers le temps, l’avenue Victoria constitue le noyau villageois et commercial de Saint-Lambert, lieu où la population se rassemble. Voici un coup d’œil sur son ambiance d’autrefois.

Hubert Brault raconte la rue Victoria, ses activités, son ambiance
Extraits d’un entretien, 6 décembre 2016

Le texte suivant est constitué d’extraits retranscrits suite à une entrevue avec Hubert Brault, un citoyen de longue date né à Saint-Lambert dans les années 30. La syntaxe et la structure de certaines phrases ont été modifiées pour simplifier la lecture. Lisez et imaginez le Saint-Lambert de l’époque, c’est comme si vous y étiez!

« Autour de Saint-Lambert, c’était des terres, des champs. À Saint-Lambert, on avait la rue Victoria. C’est là qu’on retrouvait toutes sortes de commerces, à partir du boulevard Desaulniers jusqu’à la voie ferrée. Ça répondait aux besoins de tout le monde! Les gens des environs venaient à Saint-Lambert, car ils pouvaient avoir accès là à tous les services. Il y avait les cordonneries, les épiceries, les salons de coiffure et de barbiers, les cabinets de professionnels, les banques, les pharmacies, les cinémas pour le loisir et même des magasins de disques. Il y avait aussi le Dollorama du temps qu’on appelait le 5-10-15. On pouvait y acheter n’importe quoi, du fil, des aiguilles, des crayons, toutes les petites commodités pour 5 cents, 10 cents ou 15 cents. Puis, il y avait le grand magasin général Taylor’s qui était le centre, vraiment le centre vital de Saint-Lambert. On trouvait de tout chez Taylor’s, c’était le centre commercial, le centre d’achat du temps.

Il y avait deux cinémas à Saint-Lambert, le Victoria et le Astor. Le Victoria avait son guichet qui donnait sur la rue. En haut du cinéma Victoria, il y avait la salle de billard et au troisième, il y avait la salle de bowling.

On disait toujours qu’on allait au village quand on allait sur la rue Victoria, moi je trouve que l’esprit de village y est toujours présent avec ses petits commerces de proximité. »

Vous pouvez écouter l'entrevue intégrale disponible sur notre chaîne youtube.